Castoche : Toi aussi réalise ton incompétence

Poutre

J’ai fait les soldes à Casto
Il y avait une promo sur les parpaings

Aujourd’hui, j’ai fait les soldes. Je dois bien vous l’avouer : ce n’était pas par gaieté de coeur. Il faut faire des travaux dans mon appart. En conséquence, la sublissime femme de ma vie m’a trainé à Castorama et Leroy Merlin. On se souvient tous de cette pub incroyable où un type réussit à retaper une pièce sans en baver. Il est souriant avec son gros pinceau de peinture turquoise dans la main. Avec un seul geste du bras, il réussit le tour de force de mettre du parquet flottant… Tout seul ! A la fin, c’est même beau (mais pas trop, question de crédibilité). Et bien, c’est un mensonge ! Une illusion ! Une calomnie audiovisuelle ! Oui, tout cela est faux !

Il y a un double effet Kiss cool quand on va dans un magasin de bricolage. Le premier, c’est la quantité de personnes qu’on peut y trouver et leur hétérogénéité. Tout le monde va dans un magasin de bricolage. Il y a le maçon professionnel cherchant son enduit, le petit couple en quête de la couleur parfaite dans le rayon peinture et le jardinier bedonnant cherchant une pelle pour enterrer sa femme. Tout le monde, je vous dis ! Même toi. Et d’ailleurs puisqu’on en parle, t’en es au second effet kiss cool, celui où tu réalises que t’es un putain d’amateur incapable, pas foutu de savoir quel pinceau prendre, ni même à quoi peut bien servir le mortier de jointement. Pourtant, tous les gens ont l’air si sûrs d’eux là-dedans. Ils semblent voler entre les rayons, affairés à des choses sérieuses. « On va monter des murs, t’as vu ! ». Sauf toi. Toi, t’as jamais touché un outil de ta vie et t’es paumé.

Il disait que ce serait castoche ! Un mensonge, mon gars. C’est donc plein de doutes et de circonspection que tu arpentes le magasin. Tu choisis des trucs. Trucs ? Oui, ce n’est rien d’autre que ça, des objets indéfinis avec lesquels tu vas faire… « des choses ». Si l’objectif est défini (« On va refaire la chambre ! »), la façon de faire reste encore à déterminer. T’inquiète c’est castoche, qu’ils disent. Tu passes à la caisse. Tu payes. Putain, mais c’est cher en plus ! J’ai quoi dans mon caddie ? Quasiment rien ! Si j’avais su, j’aurais acheté que des vis.

Castorama

Epilogue :

Cela fait désormais deux bonnes heures que je suis rentré. Les fournitures sont posées au milieu de la pièce… Je ne sais toujours pas quoi en faire. Ceci étant dit, je suis tout seul et personne ne peut me voir. Je me sens tout aussi con. Castoche qu’il disait. Castoche… Tsss… :
– Bon, tu t’y mets ?!
– Euh, attends, j’ai un dessin et un article à écrire.
Dieu que cette fille est patiente. Hommage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *